collectifgalbao

La pétition

In Actions on 12 septembre 2009 at 18:56

La pétition contre la destruction de la forêt primaire guyanaise  par l’orpaillage illégal a été remise au Président de la République Française le 15 février 2010.

Merci à tous pour votre soutien.

 

Télécharger le texte de la pétition

 

Télécharger les témoignages laissés par les signataires de la pétition

 

 

 

 

Témoignages des signataires :

533. Christian [Signé le 29/11/2009 à 23:36]Liberté ? égalité ? et fraternité ? QUE TOUS RESPECTE SON « HOME » !

525. XAVIER [Signé le 28/11/2009 à 12:15]Plus que jamais pour que quelque chose soit fait ! L’hypocrisie a assez duré ! Les problèmes de la planète ne sont pas seulement l’émission des gaz à effets de serre, mais aussi la destruction de la forêt, poumon de cette planète ! Pas d’ambivalence dans les discours, il faut aller au bout de ses idées !

520. LAURENT [Signé le 27/11/2009 à 02:06]je signe parce que « chaque goutte compte » comme le rappelle le colibri de Pierre Rabhi.

511. Anthony [Signé le 24/11/2009 à 20:27]Merci pour la Guyane (la France) et pour ses habitants.

504. Maiouri Nature Guyane [Signé le 16/11/2009 à 19:00]Bonjour, Nous oeuvrons dans le même sens localement et nous vous encourageons à persévérer !

499. Anne [Signé le 14/11/2009 à 18:15]Pour défendre cette terre si attachante et les hommes qui y vivent…

Les « hurleurs » vous saluent! : quand les citoyens guyanais se mobilisent contre l’orpaillage

In Guyane on 13 novembre 2013 at 19:31

Le collectif « Hurleurs de Guyane » appelle à la mobilisation citoyenne des Guyanais et à l’action pendant la visite du président Hollande en décembre 2013.

Une réunion de préparation et d’information se tiendra le 20 novembre à 18H00 à Cayenne, Carbet de l’Education, Chemin Grant. Rejoignez-nous!

ImageImage

Non au pillage de la Guyane

In Guyane on 6 août 2012 at 14:52

Image

    L’eau a coulé dans les fleuves de GUYANE depuis l’action du COLLECTIF GALBAO contre l’orpaillage clandestin, arrachant chaque jour un peu plus les arbres, repoussant chaque jour un peu plus l’espoir de gagner contre l’égoisme et la vision à court terme des profiteurs de tous bords.

 Notre pétition a finie dans la poubelle du préfet de l’époque, qui a lui-même fini à la poubelle de la politique française… Mais une pétition n’est pas faite que de papier, elle est faite d’énergie et de convictions.

 Aujourd’hui, ce sont les acteurs de l’économie guyanaise qui montent au front et veulent faire entendre leur voix. Notre voix.

 AUJOURDHUI AGISSONS. DISONS NON A L INSECURITE ET AU PILLAGE DE LA GUYANE. SIGNONS.!

%d blogueurs aiment cette page :